Entendez-vous les pleurs?

J’ai 20 ans et j’ai un éventail d’origines du Moyen-Orient. Pourtant, je n’y ai jamais mis les pieds. Pas une seule fois, jamais et nulle part. Pourquoi ?

C’est affreusement simple. Mes parents ont jugé que pour un meilleur avenir, il nous fallait vivre en Occident. 20 ans plus tard, je peux confirmer à tout prix qu’ils avaient raison.

Dépenser tant d’argent pour retourner à un endroit qui n’existe presque plus que dans leur coeur, dans leurs souvenirs et sur les photos, ne valait pas la peine. Prendre le risque de mettre notre sécurité en péril pour quelques jours de retrouvailles, ne valait pas la peine. Et ça m’attriste…

Les villages de mes ancêtres ensevelis sous les bombes, détruits par les interminables guerres, n’auraient peut-être pas pu me garder en vie pendant 20 ans. Têtue, femme et chrétienne, je n’aurais pas eu accès à la liberté et à la sécurité qui m’ont choyée toutes ces années.

Je donnerais tout au monde pour pouvoir recharger mon âme, retrouver mes racines orientales mais le Moyen-Orient de mes parents, des mes grands-parents, de mes arrières grands-parents et de tous ceux avant eux, n’existe plus, du moins plus de la même manière.

Je donnerais tout au monde pour pouvoir me retrouver auprès des membres de ma si grande famille, de les enlacer, leur dire que je ne les connais pas mais qu’ils m’ont manqué.

Enfant, j’aurais aimé courir dans les montagnes avec mes cousins. J’aurais voulu manger des mets typiques, frais et authentiques. J’aurais voulu me baigner dans l’eau salée, savourer des mangues au bord de la mer. J’aurais voulu que le Soleil méditerranéen pénètre ma peau. J’aurais voulu …

Aujourd’hui, je ne peux que prier. Prier fort qu’un jour, bientôt, la paix s’installera. Prier que mes pieds marchent sur le même sol où mes grands-parents ont fait leurs premiers pas.

Je prie qu’il fasse bon vivre là-bas. Je prie que mes confrères ne perdent jamais leur joie de vivre, le désir de danser, de chanter, de se laisser aller au son de la musique. Je prie que Dieu entende mes prières. Je prie qu’il entende celles des enfants cachés sous les champs de guerre.

Enfant d’immigrants du Moyen-Orient, les souvenirs de guerre on me les a toujours racontés. Ça fait 20 ans qu’on me les raconte; les génocides, les conflits religieux, les guerres civiles, les guerres interétatiques, les bombes, les tueries, je les ai tous entendus. C’est tristement ironique car ces souvenirs si meurtriers n’ont jamais cessé d’être une réalité pour des milliers.

Entre les atrocités et le complot de l’État Islamique, et les bombes et les cachotteries des grandes puissances occidentales, le Moyen-Orient ne fait que souffrir.

On ne peut pas ignorer les pleurs et les cris. On ne peut pas. Je ne peux pas.

 

Advertisements

7 Comments

Add yours →

  1. Jacqueline C Garcia April 9, 2017 — 9:02 pm

    Très émouvant ton texte. Comme beaucoup d’enfants et d’ados qui ont été déracinés tu es unique. Différentes racines, différentes coutumes, mais tu as la chance d’être dans un pays où on peut se réveiller sans entendre des bombes tomber et des balles siffler aux oreilles en allant à l’école. Oui les parents font souvent des choix, pour leurs enfants, généralement c’est pour le mieux, même s’il reste quelque part un mal être de ce qui manque, pourtant inconnu mais dans nos fibres et dans nos gènes.
    J’espère que tu vas finir par trouver la paix et rester du côté positif de ta situation. Ce serait dommage de gâcher cette chance que tu as en sombrant dans le négatif, ce qui de toute façon n’aiderait en rien les peuples de tes origines.
    Bravo pour ta belle âme que tu expose si bien dans tes écrits.

    Like

    • Merci beaucoup Jacqueline. Je prends toujours plaisir à lire vos commentaires et vos réflexions. Effectivement, j’ai une chance incroyable d’avoir un éventail si varié lorsqu’il s’agit de mes origines et de ma culture. Et encore plus de chance d’être citoyenne d’une société comme la notre. Je n’en veux pas à mes parents d’avoir quitter leurs pays pour les raisons évidentes. Je suis heureuse d’avoir eu la chance de diversifier encore plus mon éventail, de lui donner une petite touche montréalaise. Je suis en paix avec moi-même, toutefois j’aimerais pouvoir aller dans les pays qui constituent des parties de moi. Merci encore! xxx

      Like

  2. Buon giorno Nadia, ho letto per caso…Tutto ciò fa parte della vita, vedere,sentire, essere parte di queste situazioni ci fa crescere sopratutto nell’esternare pietà per chi inerme subisce il massimo della sofferenza. In particolare per quegli
    innocenti i cui genitori non hanno avuto la possibilità, l’occasione di proteggere i propri figli portandoli lontano da quell’inferno, opera di uomini scriteriati e privi d’ amore.
    Dalla tristezza del tuo pianto scaturisce tutto il tuo amore per i tuoi simili meno fortunati, prega, prega Nadia Dio ascolta chi ama, zio enrico.

    Like

  3. Alexia, on entend si bien ton cri, ton appel à ces souvenirs familiaux, on entend aussi ton sourire pour ces souvenirs imaginaires que tu te, nous raconte, on t’imagine courir dans les montagnes avec tes cousins, on te voit bien sur les genoux de tes oncles et tantes, de tes grands parents, là-bas au loin, dans un pays qui t’a tant donné sans même y mettre les pieds… Un jour, un jour tu verras, tu iras et tu découvrira un nouveau pays, de nouveaux parfums, de nouvelles aventures… En attendant, merci de partager comme tu le fais si bien ce déracinement qui te rend si belle… A bientôt… LGV

    Like

  4. Choucri Massouh April 12, 2017 — 3:51 pm

    Très touchant… J’ai les yeux pleins d’eau…
    J’ai quitté l’Égypte en 1967 à l’âge de 23 ans et je ne suis jamais retourné ..

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: